Il tuo browser non supporta JavaScript!

COMUNICAZIONI SOCIALI - 2009 - 3. Crescere online. Uno sguardo cross-culturale sui rischi e le opportunità di Internet per i minori in Europa

digital COMUNICAZIONI SOCIALI - 2009 - 3. Crescere online. Uno sguardo cross-culturale sui rischi e le opportunità di Internet per i minori in Europa
Fascicolo digitale
rivista COMUNICAZIONI SOCIALI
fascicolo 3 - 2009
titolo COMUNICAZIONI SOCIALI - 2009 - 3. Crescere online. Uno sguardo cross-culturale sui rischi e le opportunità di Internet per i minori in Europa
curatori Giovanna Mascheroni
Maria Francesca Murru
editore Vita e Pensiero
formato Fascicolo digitale | Pdf
Scrivi un commento per questo prodotto

Ebook in formato Pdf leggibile su questi device:

La prima parte del numero è dedicata alla ricerca EU Kids Online e presenta una selezione di contributi elaborati da alcuni dei ricercatori europei che hanno collaborato al progetto. I criteri di scelta dei contenuti sono stati guidati principalmente dall’intenzione di offrire al lettore una panoramica quanto più esaustiva possibile degli approcci e delle analisi condotte dai diversi gruppi di lavoro interni al network. La seconda sezione presenta invece tre saggi che rendono conto di prospettive analitiche e tradizioni di ricerca maturate nel contesto italiano.

ARTICOLI

Introduzione - Introduction
di Giovanna Mascheroni, Maria Francesca Murru pagine: 11 Scarica

EU KIDS ONLINE: UN PROGETTO DI RICERCA EUROPEO

Come imparare dal confronto internazionale del comportamento online dei bambini
di Uwe Hasebrink, Kjartan Olafsson, Vaclav Stetka pagine: 17 € 6,00
Abstract
RÉSUMÉ Dans le cadre du projet EU Kids Online, le réseau de recherche a mis au point une méthode pour tester des hypothèses dans une ambiance cross-culturelle basée uniquement sur les recherches existantes. L’objectif était de tirer des conclusions significatives à propos des similitudes et des différences de comportement des enfants en ligne qui vont au-delà de la simple description de ce qui se passe dans les différents pays. À cette fin, le groupe a travaillé sur une collecte systématique de données, guidée par la théorie à niveau de pays, qui a ensuite été analysée par thèmes et soumise à une série de mesures d’assurance de qualité. Les résultats de l’analyse ont conduit à une importante contribution aux connaissances de base sur le comportement des enfants en ligne, à un coût nettement inférieur face à celui d’un projet visé à la collecte directe de données primaires. SUMMARY As part of the EU Kids Online project, the network developed a methodology for hypothesis testing in a crosscultural setting, building only on existing research. The aim was to be able to draw conclusions about commonalities and differences in children’s online behaviour beyond providing only individual country descriptions. In doing so the network relied on a systematic and theory-driven collection of information on a country level, which was then analysed in a thematic way and subjected to a series of quality control measures. The results from the analysis proved a significant contribution to the knowledge base on children’s online behaviour at a substantially lower cost than in a project aiming for the collection of primary data.
I bambini davanti ai rischi della Rete. Vittime inermi o partecipanti competenti?
di Sonia Livingstone, Elisabeth Staksrud pagine: 25 € 6,00
Abstract
La recherche sur les risques que l’Internet peut représenter pour les enfants a souvent le but d’inspirer les politiques visant à promouvoir la sécurité dans le monde complexe des médias numériques. Toutefois, il n’est pas rare qu’à la tentative de documenter la nature et l’étendue des dangers réels, correspondent des cadres de réglementation informés par une culture de hyper protection qui limite considérablement la liberté des enfants dans l’exploration des possibilités offertes par le web. Comme il est essentiellement impossible de créer un réseau totalement exempte de risques, il devient important pour les enfants d’être capables de les anticiper et éventuellement d’y répondre de manière proactive. Dans cet article, nous étudions les réactions émotionnelles et les actions mises en place par les enfants et les adolescents qui, au cours de leur navigation, ont rencontré des circonstances potentiellement dangereuses pour leur sécurité physique et psychologique. Les résultats internationales montrent que, en particulier dans les pays du Nord caractérisés par un haut accès à Internet, les parents qui perçoivent des risques en ligne ont tendance également à abriter peu de confiance dans la capacité de leurs enfants à les gérer positivement. L’article présente une comparaison des résultats de trois enquêtes menées sur des échantillons représentatifs de jeunes utilisateurs d’Internet dans les pays à incidence élevée du risque en ligne (Norvège, l’Irlande et Grande-Bretagne). L’analyse a révélé que, malgré la fréquence assez élevée de l’exposition aux dangers du réseau, il ya beaucoup d’enfants qui les confrontent en adoptant des stratégies positives (par exemple, demandant l’aide d’amis) ou neutres (sans tenir compte de cette expérience), alors que seulement une minorité a des comportements qui peut augmenter le niveau de danger (par exemple en indiquant le contenu à des amis). On a également montré comment les différences dans la perception des risques et des stratégies pour les gérer sont reconductibles à des variables sociodémographiques comme l’âge et le sexe dont l’importance agit transversalement aux différents contextes locaux. SUMMARY Research on the risks associated with children’s use of the internet often aims to inform policies of risk prevention. Yet paralleling the effort to map the nature and extent of online risk is a growing unease that the goal of risk prevention tends to support an over-protective, risk-averse culture that restricts the freedom of online exploration that society encourages for children in other spheres. It is central to adolescence that teenagers learn to anticipate and cope with risk – in short, to become resilient. In this article, we inquire into children and teenagers’ responses after they have experienced online content or contact risks. Pan-European findings show that especially in Northern European countries with high internet access, parental perception of likelihood of online risk to their child is negatively associated with their perceived ability to cope. A comparison of representative surveys conducted among children in three relatively high risk countries (Norway, Ireland and the United Kingdom) found that although the frequency of exposure to perceived online risks, especially content risks, is fairly high, most children adopt positive (e.g. seek help from friends) or, more commonly, neutral (e.g. ignoring the experience) strategies to cope, although a minority exacerbate the risks (e.g. passing risky content on to friends). Most strategies tend to exclude adult involvement. Significant differences in both risk and coping are found by gender and age across these countries, pointing to different styles of youthful risk management.
Differenze di genere negli usi di Internet fra i minori.Principali risultati di ricerche empiriche europee
di Helen Mcquillan, Brian O'Neill pagine: 17 € 6,00
Abstract
RÉSUMÉ Cet article décrit les résultats d’une recherche comparative européenne sur les différences entre sexes dans l’utilisation d’Internet par les mineurs. Grâce à l’adoption d’une nouvelle perspective d’interprétation sur les expériences online des jeunes, les auteurs contribuent avec de nouveaux résultats à l’ensemble croissant de connaissances sur cette question. En faisant dialoguer les théories féministes sur les genres et les technologies avec les théories sur la construction, dans la jeunesse, de l’identité de genre, les auteurs examinent quatre thèmes. Des questions sont posées d’abord sur l’impact de la diffusion d’Internet dans les écoles et à la maison, sur la réduction des différences entre les sexes. Deuxièmement, on analyse les pratiques de communication et la création de contenu online pour enquêter sur le rôle d’Internet dans la promotion d’une majeure souplesse dans la construction de l’identité de genre et dans le dépassement des rôles traditionnels des sexes. On discute ensuite à propos des différences entre les sexes dans les compétences et la perception de soi en tant qu’utilisateur expérimenté. Enfin, on analyse les pratiques d’utilisation d’Internet qui correspondent à des stéréotypes de genre flagrantes et sont donc caractérisées comme des activités masculines – la pornographie et les jeux vidéo violents. Les auteurs montrent comment le genre est toujours une variable importante dans l’étude des expériences online de la jeunesse, et encouragent la contribution des différentes perspectives disciplinaires pour les recherches futures à ce sujet. SUMMARY This paper analyses comparative empirical data from across Europe on gender differences in children’s internet use, and through a new interpretive framework on young people’s experiences, seeks to add new findings to this growing international knowledge base. Linking feminist theory on gender and technology with theories of youth gender identity construction, four key areas are investigated. Firstly, the impact of increased internet access and use in schools and in homes on gender equality is examined. Secondly, youth communication and content creation practices are investigated to explore whether the Internet is facilitating flexibility in gender identity and the transcendence of traditional gender roles. Thirdly, gender differences in skills and perceptions of expertise are discussed. Finally, internet activities which demonstrate overtly gender-stereotypical masculine attributes – pornography and action/violent game playing – are discussed. We argue that gender remains a salient factor in researching the complexity of young people’s Internet use and call for multiple theoretical perspectives to contribute to further research on this topic
Le rappresentazioni sociali della relazione tra Internet e i bambini: un’analisi cross-nazionale delle coperture mediali
di Leslie Haddon, Gitte Stald pagine: 17 € 6,00
Abstract
RÉSUMÉ Les risques et les opportunités que le réseau ouvre pour les enfants sont de plus en plus au coeur des de l’intérêt médias. Cet article présente les résultats d’une analyse du contenu réalisée sur un échantillon crossnational, qui comprend quatorze Pays européens, afin de déterminer comment les différents contextes culturels influencent les perceptions et les représentations sociales de l’Internet. Globalement, l’enquête souligne combien la couverture médiatique a mis l’accent sur les risques au détriment des possibilités, au lieu d’une attention qualitativement et quantitativement moins intense. Ainsi, les parents et tous les adultes en général font fonction de médiateurs de l’accès des enfants aux technologies du réseau, sont exposés à des représentations de la réalité qui ne sont pas équilibrées, qui soulignent l’importance des dangers et en partie obscurcissent la grande variété des ressources culturelles, relationnelles et de l’éducation rendues accessibles à partir du contexte des médias numériques. Comparativement à la plupart des types de risques représentés, des différences importantes apparaissent entre les Pays étudiés, ce qui reflète que la sensibilité et la dynamique culturelle ne sont pas toujours convergentes. SUMMARY This article reports a content analysis of press coverage of children and the Internet in order to examine crosscultural similarities and differences in the news values framing accounts of the benefits from and risks facing children online. By comparing media reporting in 14 European countries, the study found greater coverage of online risks than opportunities across Europe, which appears to be due to the high position of crime stories on the news agenda. Thus readers including parents, are exposed to media representations that often show the online world as being risky for children, which may affect perceptions of the prevalence of risk. However, there is national variation in terms of which risks receive more press attention, meaning that parents in different countries are potentially sensitised to different risks.
Massimizzare le opportunità e minimizzare i rischi di Internet per i minori
di Jos De Haan pagine: 11 € 6,00
Abstract
RÉSUMÉ Comment pouvons-nous promouvoir une utilisation sécurisée d’Internet chez les mineurs, tout en réduisant leur exposition au risque? Poussé par un cadre d’interprétation qui construit une typologie des risques et des opportunités en ligne, cet article se propose de faire plusieurs recommandations pour l’élaboration de politiques sur l’utilisation d’Internet par les mineurs. Les questions abordées comprennent la façon d’encourager une utilisation sûre et positive du réseau, ce qui peut être tiré de la recherche existante afin de prévenir l’exposition des mineurs aux risques dans les environnements en ligne, et comment les jeunes peuvent apprendre à faire face à des expériences négatives. Consciente du fait que la fourniture de contenus positifs et de possibilités représente une voie possible pour réduire les risques, la classification des risques et des possibilités de l’Internet est basée sur les trois C: contenu, contact, comportement. Cette caractérisation prend ses racines dans les trois formes de communication prise en charge par l’Internet: – Contenu: la communication one-to-many (de l’enfant en tant que destinataire de la diffusion du contenu); – Contact: Communication adultes/enfants-enfant (l’enfant comme participant à une situation interactive); – Comportement: le peer-to-peer (l’enfant acteur de l’interaction qu’il peut avoir commencé ou produit). C’est en utilisant chacune des trois formes d’interaction que les jeunes peuvent acquérir des expériences potentiellement nuisibles à leur développement et à leur bien-être. D’autre côté, les jeunes ont accès en ligne à un éventail de possibilités, de la formation à l’apprentissage, de la construction de l’identité à la connectivité sociale. Par l’utilisation de la base de données empiriques et du cadre conceptuel élaboré au sein du projet EU Kids Online, les recommandations avancées ici visent simultanément à maximiser les avantages et minimiser les risques de l’Internet pour les mineurs. SUMMARY Show can we stimulate children’s positive use of the Internet while reducing their exposure to risks? Guided by a conceptual framework including different forms of online risks and opportunities, this article makes policy recommendations regarding children’s use of the Internet. It asks how positive uses of new technologies can be stimulated, what we can learn from existing research on how to prevent children from harm in online environments and how children can learn to cope with negative experiences. Realising that providing opportunities is one possible way to reduce risks, the classification of opportunities and risks builds on a three Cs approach: content, contact and conduct. This classification derives from the three modes of communication afforded by the Internet: – Content: one-to-many (child as recipient of mass distributed content); – Contact: adult/child-to-child (child as participant in an interactive situation); – Conduct: peer-to-peer (child as actor in an interaction in which s/he may be the initiator or perpetrator). Using each mode of communication, children may encounter risks to their development and well-being. On the other hand, they also have access to many online opportunities such as education and learning, identity formation and social connection. With the evidence base and the conceptual framework developed in EU Kids Online Project, the policy recommendations in this article address both maximising opportunities and minimising risks for children online.

BAMBINI ONLINE: SGUARDI DALL'ITALIA

Dalla protezione alla partecipazione. Un approccio etico al rapporto tra media e minori al tempo del web 2.0
di Marica Spalletta pagine: 15 € 6,00
Abstract
RÉSUMÉ Le problème de la relation entre médias et enfants est à l’ordre du jour dès les années quatre-vingt et se caractérise, dès le début, par une vision apocalyptique des effets néfastes que l’enfant peut recevoir de l’utilisation des contenus de la télévision. Il n’est pas surprenant, en répondant à des pratiques de consommation de la télévision de plus en plus répandues et importantes pour les enfants, que le législateur ait répondu en élaborant des instruments juridiques associés à la volonté commune de protéger l’enfant. Les instruments juridiques, toutefois, tendent à limiter l’approche éthique à la seule éthique professionnelle de ceux qui travaillent dans ce domaine. Aujourd’hui, le scénario a changé considérablement, principalement parce que la télévision n’a plus un rôle central dans le processus de consommation de l’enfant: elle tend à être généralement remplacée par des médias numériques. Et pas par l’Internet de première génération, mais par le web 2.0 dont les valeurs, les textes et les pratiques prennent des forme et des taille de production et consommation inimaginables jusqu’à il y a quelques années. Deuxièmement, la relation entre les médias et les enfants n’est plus exclusivement en termes de consommation des médias par l’enfant ou de représentation de l’enfant dans les médias eux-mêmes. Aujourd’hui, même les enfants peuvent prendre trois rôles différents sur le web: bénéficiaires, participants et producteurs de contenu. Et c’est par rapport à ces trois rôles différents que les parents doivent prendre des décisions lorsque les risques découlant de la navigation Internet doivent être nécessairement pondérés en fonction des opportunités. La transition des médias traditionnels aux médias numériques exige, cependant, le passage d’une approche purement juridique à une approche éthique qui met l’accent sur la nation de responsabilité de tous ceux qui la pratique du web et de produire du contenu pour cela. SUMMARY In the 20th century, the debate on the relationship between kids and media was characterized by an apocalyptic vision of the negative effects that the use of television may have on children. In terms of regulation, this has resulted in the preparation of a series of legal instruments associated with the common desire to protect the child. These tools limit the ethical approach to professional ethics. Today, this scenario completely changes. Television is no longer the medium par excellence enjoyed by the children: it has been replaced by the web 2.0. In it, the values, texts and practices take a new shape and size of production and consumption that was unimaginable until a few years ago. Add to this that the relationship between media and children not only declines in consumption by the child or in the child’s representation in the media themselves: today, even children can take three different roles in respect to the web, related to access, interaction and participation in content production. These three possible roles require parents to make the right choices between the risks arising from the wrong use of the web and its positives opportunities. The transition from mainstream media to digital media requires, however, the transition from a purely legal approach to an ethical approach, which puts the spotlight on the concept of responsibility of everyone who practice the web and produce content for it.
Fuori e dentro la Rete. Dinamiche e derive della socialità tra pari
di Cristina Pasqualini pagine: 16 € 6,00
Abstract
RÉSUMÉ L’essai propose une lecture sociologique des principaux lieux et formes de sociabilité entre pairs, à la fois dans la vie réelle et en ligne. Parmi les nombreuses variantes de sociabilité des jeunes, dont beaucoup sont définis comme ‘vertueuses’, une attention particulière est consacrée à deux types de pratiques considérées comme ‘à risque’ et considérées comme ‘socialement non acceptables’, c’est-à-dire l’intimidation et la cyberintimidation. Deux pratiques différentes, mais étroitement liés: la première réelle et la seconde présentée par les nouveaux médias. Si l’intimidation est un ensemble de pratiques mises en oeuvre dans un contexte réel, de coexistence de l’espace-temps d’un ou plusieurs agresseurs, conçue pour apporter un dommage psychologique, physique ou matériel contre un ou plusieurs victimes, la cyber-intimidation fait référence à une façon particulière d’utiliser les technologies de la communication (le plus souvent le réseau) par des enfants (et d’ autres) dans le but explicite – même si pas toujours pleinement conscient – de nuire à autrui, le plus souvent à ses pairs ou, plus simplement, à des individus n’appartenant pas à leurs réseaux d’amitié. SUMMARY This paper aims to sketch a sociological reading of the main places and shapes of sociability among peers, both real life and online. Among the many variations that sociability of young people can take – many of which defined as ‘virtuous’ – particular attention will be paid to two types of practices perceived as ‘risky’ and considered as ‘socially intolerable’: bullying and cyberbullying. The former is a set of practices acted in a real and shared context and aimed to bring psychological, physical or material harm against one or more selected victims. The latter instead designates a specific way of using communication technologies (most often the Internet) by children (and other young people) with the explicit purpose – even if not always fully conscious – to harm others, most often peers or people not just belonging to their friendship networks.
Il mondo dei digital game online tra narrazioni collettive e relazioni sociali
di Stefania Garassini, Giuseppe Romano pagine: 16 € 6,00
Abstract
RÉSUMÉ L’article donne les détails et les caractéristiques de la transition de online à offline dans les jeux vidéo. Cette transition est illustrée par des exemples de jeux multi-joueurs et de communautés virtuelles qui se forment autour des jeux vidéo. Dans la première partie nous avons étudié deux caractéristiques de cet hyper-medium qui est couramment – par définition, cependant insuffisante – défini ‘jeu-vidéo’: il s’agit de récits interactifs, par nature ouverts à l’échange social en tant que tel, doués d’une forte participation comparable à plusieurs médiums traditionnels (littérature, cinéma, théâtre), desquels ils héritent de nombreuses fonctionnalités et les combinent de façon innovatrice. La première est la cohérence relationnelle native, qui élargit l’histoire en une trame non seulement collective mais aussi active, synchrone et théâtrale. Les dynamiques des jeux en ligne ont été examinées à la lumière des réseaux sociaux et une attention particulière a été consacrée à toutes les formes de participation typique aux jeux multi-joueurs dédiés aux enfants et aux adolescents. Ces jeux comportent souvent des interactions verbales, écrites ou par l’intermédiaire du microphone et des écouteurs, et comprennent souvent des forums où les utilisateurs parlent entre les jeux. Comme il s’agit d’activités qui demandent du temps, d’expertise et de formation, les communautés qui naissent autour d’elles causent intégration et motivation. Quelles variables entrent en jeu avec la transition en ligne? Quelles compétences sont développées, quels rapports sont possibles et quels sont les risques principaux? L’article propose une évaluation des modalités des jeux en ligne dans une prospective narratologique et de communication (ici la référence théorique est à savants comme Bolter, Manovich, Harrigan, Wardrip-Fruin, Crawford). On a également présenté des jeux particulièrement intéressants et certains sites qui offrent la possibilité de jouer en ligne: par exemple, les communautés denses et répandues liées à la simulation de football (Fifa, Pro Evolution Soccer), les réalités en grande croissance comme celles de World Ps3 et Xbox Live, les ‘parcs thématiques’ destinés aux enfants et adolescents comme Stardoll et Habbo, jusqu’aux vastes mondes virtuels de nature sociale et narrative comme World of Warcraft. Parmi les outils d’évaluation des jeux en ligne, deux méritent un accent spécial. Le premier est le système de classification PEGI en ligne, développé par un accord entre les institutions de l’UE, les entreprises, associations de parents. Le deuxième est l’approche du contrôle parental pour bloquer les contenus inappropriés, avec les problèmes et les tendances futures. SUMMARY This paper is focused on the evolution from offline to online videogames. This passage is analyzed through the examples of many multiplayer games and virtual communities built around some of the most popular videogames. In the first part we consider two features of videogames – even if this definition is for us inadequate to describe the richness and complexity of this hypermedium – : they are interactive stories, open to social sharing and they have the same strength and ability to involve users as other more traditional means of expression (like literature, cinema and theatre) from which they take many features to combine them in new and different ways. What characterizes videogames is the importance of the relational aspects of stories, which expands narration on a collective scale and makes this narration active and theatrical. Online games are also analyzed from the point of view of social networks and particular attention is given to all the forms of user involvement typical of multiplayer games for children and teenagers. These games often involve written or oral verbal interactions, and they have forums inside which users talk about matches played. These communities create a strong engagement and involvement in players. What are the main changes that we can analyze in the transition from offline to online? What kind of skills are developed, which relationships are possible and which are the main risks? The essay proposes a classification of online games from the point of view of communication theories and theories about narratives (here we approach the studies of Bolter, Manovich, Harrigan, Wardrip-Fruin and Crawford). We also focus our attention on some examples of games which are of particular interest and on some web sites which offer different chances to play online: large and very crowded communities, like the ones related to soccer simulation (Fifa, Pro Evolution Soccer), which are growing very fast, together with games for Ps3 and Xbox Live, ‘theme parks’ for children and teenagers, like Stardoll or Habbo, and the enormous virtual worlds of narrative and social interaction like World of Warcraft. Online games are evaluated in many ways, two of them are for us of particular interest: the first one is PEGI, created by the European Union in cooperation with the main institutions, producers and parents’ associations in the field. The second one is parental control, technologies to block contents not suited to children, which are evolving very fast.

Ultimo fascicolo

Anno: 2018 - n. 1

Newsletter CS

* campi obbligatori
Academia.edu